[Kinki / Mie] Wakayama-Sakaï

Le Japon en image

[Kinki / Mie] Wakayama-Sakaï

Messagepar osiris » 10/10/06, 11:53

Alors voici deux petites balades à faire au départ d'Osaka, lorsque l'on a du temps à tuer. Ces deux endroits peuvent être visités dans la journée, au départ de la gare de Namba via la ligne JR Hanwa. Bon j'avoue que la visite de Sakaï intéressera surtout les passionnés d'histoire (le musée est très intéressant) et le château de Wakayama n'est pas l'un des plus beaux du Japon.

Pour se rendre à Sakaï il faut prendre la ligne JR Hanwa au départ de Namba qui relie Osaka à Wakayama, et descendre à l'arrêt Mozu (seulement les trains locaux). Le parc Daisen se trouve à 10 minutes de marche de la gare, et regroupe les principales attractions de la ville : le jardin japonais, le musée d'histoire régional et les tumulus Nintoku-ryo.

Le jardin moderne est de style Kaiyu. Il porte le nom de Tsukiyama Rinsen. Ce jardin a été dessiné et crée en 1992, pour célébrer le 100éme anniversaire de la création du gouvernement local de Sakaï. Le style Kaiyu regroupe les principales caractéristiques d'un jardin japonais, avec des étangs, des rivières, des allées boisées et des monticules. L'étang porte le nom de Chisen, et il est bordé par un pavillon de thé et un pavillon de style chinois. Au milieu de l'étang se trouvent deux petites îles recouvertes de pins, et il est parsemé de rochers. On peut aussi depuis une plate-forme de la maison de thé, donner à manger à d'énormes carpes Koï. On peut aussi traverser plusieurs ponts, comme l'Eihakyo pont plat, le Ingetsukyo pont courbe et le Shun'enkyo pont zig-zag, puis remonter une petite rivière, bordée de saules pleureurs et de petits monticules de pierre, jusqu'à un autre pavillon chinois, appelé pavillon de l'utopie. Le jardin se trouve à l'ouest du musée, sur le bord du parc Daisen. Ce jardin est un bel exemple d'un jardin moderne proche du centre ville d'Osaka.

Image Image

Image Image

Image Image

La principale attraction de la ville de Sakaï est sans aucun doute le mausolée royal de l'empereur Nintoku. De nos jours il est difficile de se rendre compte de l'importance de ce monument, puisqu'on ne peut voir que les deux premières séries de douves et une colline recouverte d'arbres. Mais ce monument est la plus grande tombe au monde. Cette tombe est dite en trou de serrure, et on ne peut que s'en rendre compte sur des photos prises d'avion. Cette tombe fait partie d'un ensemble important de tombes royales de l'époque Kofun, du 4éme au 7éme siècle. Cet ensemble de tombes occupe une région comprise entre la ville de Sakaï et la ville de Nara, avec la vallée d'Asuka. Sur la ville de Sakaï, il existe 6 tombes royales en forme de trou de serrure, et plus de 40 tumulus. La surface de la tombe royale de l'empereur Nintoku représente l'équivalent de 3 pyramides de Kheops, et elle était aussi pratiquement aussi haute que celle ci.

Image

Image Image

Le château de Wakayama se trouve à 30 minutes de marche à l'ouest de la gare JR de Wakayama. Il est perché au sommet d'une colline recouverte d'arbres. La construction de ce château date de 1585, et a été ordonnée par Hideyoshi Toyotomi. Comme beaucoup de châteaux au Japon, celui ci a été entièrement détruit pendant la deuxième guerre mondiale, puis reconstruit en béton pendant les années 60. On peut voir de nos jours les deux portes principales, l'Okaguchimon et l'Otemon. Cette dernière est précédée d'un pont qui passe au-dessus des imposantes douves. On entre ainsi dans la première enceinte, au milieu de laquelle se dresse la colline du château. C'est dans cette enceinte que se trouvaient les 4 palais : le Ninomaru, le Nishinomaru, le Minaninomaru et le Sunanomaru. On passe ensuite la première série de murailles, pour gravir la colline au sommet de laquelle se trouvait le Honmaru et le donjon. Celui ci possède sa propre muraille. A l'intérieur on peut admirer de magnifiques paravents (avec des scènes de tigres et de grues), ainsi qu'une importante collection d'armures de samouraïs.

Image Image

Image Image Image

Image Image

Le jardin Momijidani-Teien faisait partie de palais Nishinomaru, qui servait de résidence au lord et à sa famille. On peut voir un étang avec en arrière plan une reconstitution du pont qui reliait les deux palais du Nishinomaru et du Ninomaru. Sur cet étang se trouve un magnifique petit pavillon de thé l'Engyokaku. Le reste du jardin est recouvert d'érables, et on peut aussi y voir une cascade de pierre et un autre pavillon de thé, Le Koshoan, pavillon traditionnel mais de construction moderne. Dans le jardin on peut aussi quelques daims et de belles grues.

Image

Image Image



osiris
Sensei
 
Message(s) : 2840
Inscrit(e) le : 12/08/04, 13:52

Messagepar osiris » 08/09/08, 13:21

Pour compléter la visite de Wakayama voici les trois autres sites à voir dans cette ville :

Le jardin du Yosuien 養翠園 : Ce jardin se trouve au sud du centre ville de Wakayama. C'est un exemple typique de jardin de l'ère Tokugawa. Il a été dessiné par Harutomi Tokugawa, le 10éme lord du domaine Kishu Tokugawa, en 1810. Il a fallut 8 ans avant qu'il soit ouvert. Il appartenait à l'ancienne enceinte du palais Nishihama Goten (appartenant à la famille Tokugawa), dont toutes traces a disparu de nos jours. Ce jardin est assez unique dans son genre, car il prend place le long d'in lac d'eau salé, communiquant avec la mer. Il est aussi caractérisé par ses pins se reflétant dans l'eau, ainsi que par un étrange pont, formant un angle droit, reproduction d'un célèbre pont sur le lac Xihu en Chine. Le jardin possède aussi un pavillon de thé typique du style Sukiya-Zukuri.

Image

Image Image Image

Image Image Image

Image

Wakaura Tenmangu 和歌浦天満宮 : Situé de l'autre côté de la colline dominant le jardin du Yosuien, se trouve le sanctuaire du Wakaura Tenmangu. Ce sanctuaire est typique de l'architecture Momoyama, avec une forte influence chinoise dans ses décorations très colorées. On y accède par une grande volée de marches.

Image Image Image

Image

Image Image Image

Kishu Toshogu 紀州東照宮 : Situé à quelques minutes de marche du sanctuaire Tenmangu, se trouve son clone, le sanctuaire Kishu Toshogu, construit en 1621 par Yorinobu Tokugawa, le 1er lord du domaine Kishu Tokugawa pour commémorer la mémoire de son père le grand shogun Ieyasu. On pénètre sur le site par une allée bordée de grosses lanternes de pierre, avec de gravir 108 marches pour atteindre la salle de prière. L'ensemble Tenmangu – Toshogu formait la colline des samouraïs, et ce voulait être le Nikko du Kansaï.

Image

Image Image Image

Image








osiris
Sensei
 
Message(s) : 2840
Inscrit(e) le : 12/08/04, 13:52


Retour vers Les photos

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Google [Bot] et 3 invité(s)

cron